© Anusha Cherer - 2019

Le récital

 

Le récital traditionnel de Bharata natyam, aussi appelé Margam, est l'oeuvre du célèbre Tanjore Quartette, quatre frères compositeurs, musiciens et maîtres de danse ayant vécu sous le règne de Sarfoji II (1789-1832).
Au cours du récital, le spectateur est amené à découvrir la richesse technique et esthétique de la danse. Il se laisse ensuite emporter par la poésie des pièces narratives, où la danseuse devient également actrice. Dieux ou démons, femme ou homme, elle incarne tour à tour les personnages mythologiques en évoquant des récits extraordinaires, mais dont les sentiments restent universels. Envahie par l’émotion, c’est dans la joie pure que s’achève le spectacle.

 

L'orchestre

 

Le récital de Bharata natyam est accompagné par un orchestre de musique carnatique. La musique carnatique se définie par deux éléments fondamentaux :

  • Le Râga, mélodie composée par un ensemble de notes

  • le Tâlam, rythme

 

Composition de l’orchestre

 

  • Chant : Le chanteur ou la chanteuse joue un rôle fondamentale, au-delà des paroles, il doit faire preuve d’un grand sens de l’improvisation, et il transmet grâce à sa voix, les émotions de la danseuse.

  • Mridangam : Percussion traditionnelle du Sud de l’Inde.

  • Violon :Le récital est soutenu par l’accompagnement mélodique de la flûte ou du violon.

  • Tampura : Instrument à cordes qui accompagne l’orchestre.

  • Nattuvangam : Cymbales indiennes jouées par le nattuvanar ou maître à danser, accompagnant les combinaisons rythmiques de la danse.